Observatoire des élections : une expérience qui marche

Oservatoir-national
L’Observatoire des élections a collaboré à toutes les missions nationales d’observation des élections aux Comores à partir de mars 2002 et a participé suite à des invitations à des missions internationales d’observation et à des assises nationales
Le rapport financier relève que près de 67 millions de francs ont été collectés depuis juillet 2002. Ses responsables remercient les partenaires nationaux et internationaux notamment le projet Appui à la participation de la femme comorienne á la prise de décision et le Jwdp (Japon), qui ont appuyé et financé les différentes missions et activités de l’association.

Le Bureau exécutif de l’Observatoire des élections a tenu, dimanche 29 mars dernier à l’hôtel le Moroni, une assemblée générale pour établir les rapports d’activités et examiner les rapports financiers de l’association pour ces six dernières années (2002-2008). Créée à Moroni en 2002 à l’initiative d’une dizaine de jeunes cadres issus de milieux divers, l’association a accompagné le déroulement du processus électoral, veillé au bon déroulement des différentes élections nationales, régionales et municipales aussi bien aux Comores qu’à l’étranger.
A travers ces différentes missions d’observation et de sensibilisation, l’observatoire a contribué “à l’amélioration de la bonne gouvernance en Union des Comores” estiment ses responsables.

Le plan financier présenté à ses assises a détaillé les résultats comptables des différents exercices. “Les comptes présentés dans ce document, lors de l’assemblée générale de l’association, servent selon Mohamed Farouk Ali, contrôleur général, à garantir la transparence dans notre gestion financière. Ils constituent également un outil important au moment de prendre les décisions de l’association”.

L’Observatoire des élections travaille, en étroite collaboration, avec les institutions nationales ou régionales chargées d’organiser les différentes élections. Il forme également des observateurs nationaux et internationaux qui veillent au bon déroulement des élections. Il contribue au renforcement de la bonne gouvernance et de l’état de droit et s’est donné, entre autre objectif de sensibiliser les citoyens comoriens à s’inscrire sur les listes électorales et les encourage à participer aux différentes élections. L’association a acquis, pendant sept ans d’existence, une forte expérience en matière d’observation des élections. Elle a collaboré á toutes les missions nationales d’observation des élections qui se sont tenues aux Comores á partir de mars 2002 et a participé, sur invitation à des missions internationales d’observation et á des assises nationales portant sur l’Etat de droit et la bonne gouvernance.
Entre autres activités spécifiques, il a contribué à l’amendement de la loi électorale et à la finalisation du Document de stratégie de réduction de la pauvreté. Aussi, grâce à cette persévérance de ses membres, a-t-elle acquis une reconnaissance nationale et internationale.

Les différents fonds obtenus ont permis de financer les missions de sensibilisation, d’observation et les ateliers de formation organisés par l’association. Le rapport financier relève que près de 67 millions de francs ont été collectés entre juillet 2002 et décembre 2008. “Nous remercions nos partenaires nationaux et internationaux notamment le projet Appui à la participation de la femme comorienne à la prise de décision et le Japan women in developpement fund (le Jwdp), qui ont appuyé et financé nos différentes missions et activités”, déclare le président de l’Observatoires des élections, Ismaël Saandi. Le système des Nations unies, l’Union européenne, l’Union africaine et l’Oif ont été cités comme étant les principaux contributeurs de l’observatoire.

Elie-Dine Djouma

Alwatwan

Publié le 1 avril 2009

.

Author: rachad