L’OBSELEC a 15 ans !

L’OBSELEC a 15 ans !

L’Observatoire des Élections est né au mois de janvier 2002 à Moroni à l’initiative d’une dizaine de jeunes cadres issus de milieux divers. Il s’est donné pour objectif entre autres de veiller au bon déroulement des différentes élections nationales, régionales et municipales qui se déroulent aux Comores ou à l’étranger, de travailler en étroite collaboration avec les institutions nationales ou régionales chargées d’organiser les différentes élections, de former des observateurs nationaux et internationaux qui veilleront au bon déroulement des élections, de contribuer au renforcement de la bonne gouvernance et de l’état de droit, de renforcer le partenariat et l’échange d’expérience avec des associations similaires et sensibiliser les citoyens comoriens à s’inscrire sur les listes électorales et à participer aux élections.
En 15 ans d’existence, l’association, créée dans le pessimisme et les appréhensions au lendemain de l’adoption de la nouvelle constitution du 23 décembre 2001, instituant l’Union des Comores, a réalisé plusieurs actions qui ont participé au renforcement de l’état de droit et la bonne gouvernance dans notre pays. Ces activités sont notamment : l’organisation des ateliers de formation et de conférences débats dans les médias publics, la participation à des forums nationaux portant sur la gouvernance, l’organisation et la supervision des missions nationales d’observation et de sensibilisation de toutes les élections qui se sont déroulées au niveau national depuis mars 2002 et qui ont permis la mise en place des nouvelles institutions de l’Union des Comores et la participation á des missions internationales d’observation.
L’association a toujours évolué dans une conjoncture politique difficile. Sa première accréditation à une mission d’observation d’une élection aux Comores a été obtenue à l’arrachée le 16 mars 2002 à 23h 00 à la veille des primaires de l’élection présidentielle du 17 mars 2002. En effet, les autorités intérimaires de l’époque soupçonnaient les membres de l’association d’être à la solde de l’opposition. Les faits ont montré par la suite que l’observatoire des élections n’était pas à la solde de personne et ses membres ont toujours accompli leurs missions respectives en toute indépendance. Près de trente-cinq (35) rapports d’activités ont été établis et disséminés couvrant les missions d’observation et de sensibilisation de l’association. Les différentes recommandations formulées dans ses rapports ont permis aux différentes commissions en charge de l’organisation des élections, de corriger les anomalies et irrégularités constatées et d’améliorer l’organisation des élections
En dehors des élections nationales couvertes par l’Association depuis mars 2002, l’Observatoire a été sollicité pour participer à l’observation de l’élection du président de l’Union des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture (UCCIA) de l’Union des Comores, celle des instances dirigeantes de la Meck Moroni et aux primaires de certains partis politiques.

 

En 2016 , dans le cadre de l’observation de l’élection présidentielle de l’Union des Comores, des élections des Gouverneurs des îles autonomes et suite à l’accréditation par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), l’Observatoire des élections des Comores a réalisé une mission nationale d’observation de l’élection présidentielle de l’Union des Comores et des élections des Gouverneurs sur les îles des mois de février, avril et mai 2016, sur financement de l’Organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F), de l’Union Européenne (U.E.) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). La mission d’observation de l’Observatoire des Elections avait mobilisé près 148 Observateurs repartis en 32 équipes mobiles de 79 observateurs et 69 observateurs fixes déployés dans les Centres de vote à fort enjeu électoral sur les trois îles. Cette mission a été réalisée en partenariat avec l’association Ngo’Shawo. En outre, l’Observatoire des élections a mobilisé 65 observateurs dont 55 observateurs fixes, 5 Opérateurs de saisie et 5 moniteurs de violence, dans le cadre de la plateforme de veille des femmes et des jeunes pour des élections apaisées et crédibles en Union des Comores. Cette mobilisation fait suite au protocole d’entente signé par 10 organisations de la société civile comorienne (Observatoire des Elections, FECOSC, NGO’SHAWO, Collège des Sages, Réseau National des Jeunes Leaders pour la Paix, Réseau National des Femmes Leaders pour la Paix, Fondation Comorienne des Droits de l’Homme (FCDH), Association ADRKINI, Association des Femmes Comorienne de la Presse (AFCP) et la Commission Nationale de Droit de l’Homme et des Libertés (CNDHL), le 10 février 2016 et du contrat d’entreprise signé entre l’Observatoire des élections et le PNUD le 19 février 2016. Ce programme  a bénéficié de l’assistance technique et technologique de l’Institut GOREE du Sénégal.

 

Sur le plan international, l’Observatoire des Elections a participé à des missions d’observation des élections législatives et présidentielles qui se sont déroulées à Madagascar et au Togo en 2002, 2003 , 2006 et 2013 avec le financement de l’Organisation Internationales de la Francophonie et la Commission de l’Océan Indien. Une délégation de 7 personnes avait participé à la mission d’observation du 1er tour de l’élection présidentielle d’octobre 2013. L’Association a ainsi contribué à la création d’une expertise internationale comorienne dans le secteur de l’observation des élections.

 

Les activités réalisées jusqu’alors ont permis à l’association d’atteindre certains objectifs en dépit des multiples difficultés rencontrées. Les fonds gérés annuellement par l’association ont aussi augmenté. L’association a ainsi géré près de 140 millions de francs comoriens en 15 ans d’existence provenant principalement des membres de l’association, du PNUD, de l’Union Européenne (UE), de l’Union Africaine (UA), de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de l’Ambassade des Etats-Unis auprès de l’Union des Comores et la Commission de l’Océan Indien (COI).

 

En décembre 2014, l’Observatoire a été sollicité pour siéger dans le Cadre Permanent de Concertation, d’Echange et de Suivi du Processus Electoral (CPCESPE), constitué des représentants des différents organes chargés des élections dont la société civile représentée par un membre de l’Observatoire.

 

En termes de renforcement des capacités, l’association a bénéficié de plusieurs formations à l’extérieur dont, une formation en management des élections tenue aux mois de juin et juillet 2014 à l’Université de Pretoria en Afrique du Sud  et une formation des formateurs en observation nationale électorale organisée au Cameroun au mois de novembre 2014. En 2016, le Président de l’association Ali Mohamed Farouk a participé au du 15 au 16 septembre à Bruxelle au 2ème forum mondial des observateurs citoyens sur une invitation de la commission européenne. Du 2 au 4 novembre 2016 à Antanarivo, sur invitation de l’OIF, il a participé à la 10ème conférence des OING et OSC en marge du sommet des Chefs d’État de la francophonie.

 

L’association est dirigée depuis le 13 septembre 2015 par Ali Mohamed Farouk actuel chef d’entreprise, membre fondateur de l’association. Il est le 3ème président de l’association depuis sa création en 2002. De 2009 à 2015, l’Association a été dirigée par Mhoussine Nassur Cheikh et de 2002 à 2009 par Ismael SAADI.

 

L’Observatoire des élections, une association comorienne, créée et gérée par des Comoriens et qui fait ses preuves sur le plan national et international.

 

Joyeux anniversaire !!!

http://comoresdroit.centerblog.net/

rachad